Introduction

Date de création : 05/12/10


Pour bien comprendre le sujet traité il faut d'abord savoir ce qu'est un produit phytosanitaire. Il ne faut pas oublier que la France est le troisième consommateur mondial des produits phytosanitaires.

Un produit phytosanitaire peut-être :
  • un pesticide
  • un insecticide
  • un fongicide
  • un herbicide
Je vous propose ces différents liens pour approfondir vos connaissances :
  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Produit_phytosanitaire

Wikipidia que l’on connait tous donne naturellement la définition du mot « phytosanitaire » avec les cas litigieux de certains produits (risque de mutation). Il faut utiliser cette ressource avec précaution car l’exactitude de l’information peut-être incertaine.


WIKIPEDIA . Produit phytosanitaire. In : Wikipedia [en ligne]. Wikipedia, 20/06/10 (dernière mise à jour). Disponible sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Produit_phytosanitaire (09/12/10).


Extrait : Un produit phytosanitaire est un produit utilisé pour soigner ou prévenir les maladies des organismes végétaux. Il s'agit d'une substance active ou d'une association de plusieurs substances chimiques ou micro-organismes, d'un liant et éventuellement d'un solvant éventuellement accompagnés d'adjuvants ou d'un tensioactif. Les phytosanitaires font partie de la famille des pesticides, elle même englobée dans la famille des biocides. L'expression « produit phytosanitaire » est couramment employée dans un sens proche de produit phytopharmaceutique, défini par la règlementation communautaire, ou de produit antiparasitaire contre les ennemis des cultures défini par la règlementation française, ou encore de pesticide.


  • http://www.bossons-fute.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=518-risque0027&catid=3-risque
Cette fiche de présentation est très utile puisqu’elle présente précisément tout ce qui est à savoir sur les produits phytosanitaires et la législation en vigueur. La dernière mise à jour date de janvier 2009, donc il existe des modifications au niveau de la loi mais elle a été créé par des professeurs au CNRS.


Pierrette Trilhe, Nicole Motsch. Produits phytosanitaires. In Bossons futé [en ligne]. Bossons futé, octobre 2005. Disponible sur : http://www.bossons-fute.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=518-risque0027&catid=3-risques (9/12/10).


Extrait : Les agents phytosanitaires peuvent contenir de très nombreux produits, notamment : du mercure

du chrome

du tétrachlorure de carbone

des dérivés nitrés ou chlorés du phénol, des dérivés halogénés de l'hydrxybenzonitrile

de l'arsenic

du bromure de méthyle

des organophosphorés et autres anticholinestérasiques

de l'aldéhyde formique et ses polymères

Il s’agit d’un court article retraçant l’historique des produits phytosanitaires en matière de législation européenne.


LAURE DE ROFFIGNAC . Historique des produits phytosanitaires. In : Caribfruits. Cirad [en ligne]. Cirad, 2008. Disponible sur : http://caribfruits.cirad.fr/production_fruitiere_integree/informations_phytosanitaires/historique_des_produits_phytosanitaires (10/12/10).


Extrait : Depuis une dizaine d’année la législation française et européenne c’est endurci en ce qui concerne l’homologation des produits phytosanitaires.




Liste des entreprises productrices des produits

Date de création : 10/12/10

Ce site est un site officiel du Ministère de l’agriculture et de la pêche. Il s’agit d’une liste de tous les produits phytosanitaires. Grâce à cela, on peut connaître tous les produits plus les produits qui ont été retirés de la circulation puisque jugés dangereux pour la santé ou pour l’environnement.

MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE. E-phy
Le catalogue des produits phytopharmaceutiques et de leurs usages des matières fertilisantes et des supports de culture homologués en France [en ligne]. Ministère de l’Agriculture et de la pêche, 29/05/07. Disponible sur : http://e-phy.agriculture.gouv.fr/ (9/12/10)

I Les acteurs liés aux produits phytosanitaires

Image libres de droits sur Flickr

Les acteurs liés aux produits phytosanitaires sont : les agriculteurs, les producteurs de ces produits, les associations environnementales, le Gouvernement, tous autres organismes traitant de l'agriculture et les consommateurs, c'est-à-dire toutes personnes consommant les produits de l'agriculture non biologiques.

Le problème de l'agriculture biologique se pose aussi puisque les champs dits "bio" sont contaminés par les produits utilisés à côté.

1) Les producteurs

Date de création : 09/12/10

Pour connaître les producteurs :

Europages est un moteur de recherche qui a dans sa base de données toutes les entreprises et les produits. Ici, le but est de vous montrer le nombre d’entreprises qui produit les fongicides, pesticides et autres. Il y a en France 127 entreprises productrices dont 5 dans la région Bourgogne.

EUROPAGES. Produits phytosanitaires, fongicides et pesticides - France : liste des fournisseurs. In : Europages [en ligne]. Europages. Disponible sur : http://www.europages.fr/annuaire-entreprises/did-07/hc-07140/Produits-phytosanitaires-fongicides-et-pesticides.html (10/12/10).

a) Prix des produits

Date de création : 10/12/10

Il s’agit d’une liste de produits phytosanitaires vendables facilement sur Internet par le biais du site Agriclic.

Disponible sur : http://agriclic.com/portail/site/site1/front/niv3.php3?niv3id=1672
(10/12/10).

b) Prix des produits biologiques

Date de création : 12/12/10

Il existe une autre alternative celui des produits "bio" :

C'est un site de ventes en ligne de produits biologiques, Vert boutique. En voici quelques produits.

Disponible sur : http://www.vert-boutique.com/produits_agricoles_bio/phytosanitaire_bio-c-42_18_11.html

c) Utilisation des produits en France

Date de création : 10/12/10

C’est un site officiel du gouvernement qui détermine les usages des produits. Les graphiques sont très importants puisqu’ils déterminent ce qui est vendue en France en de 1996 à 2003 plus les doses appliqués sur le blé tendre en 1994 et en 2001.

MINISTERE DE L'ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DU TRANSPORT ET DU LOGEMENT. L'usage des produits phytosanitaires. In : stats.environnement.developpement-durable.gouv [en ligne]. Ministère de l'écologie, du développement durable, du transport et du logement, juin 2006 (dernière mise à jour). Disponible sur : http://www.stats.environnement.developpement-durable.gouv.fr/donnees-essentielles/activites-humaines/agriculture-et-environnement/l-usage-des-produits-phytosanitaires.html (10/12/10).

Extrait : L’enquête sur les pratiques culturales réalisée en 1994 et 2001 par le Scees montre que pour les grandes cultures, les agriculteurs ont sensiblement diminué les doses de produits appliqués d’une campagne à l’autre, mais effectuent un nombre de passages plus élevé et utilisent plus fréquemment des mélanges de produits.

2) Les agriculteurs

Photo libre de droits sur Flickr
Les agriculteurs et toutes personnes travaillant dans l'agriculture sont les premiers touchés par les produits phytosanitaires puisque c'est eux qui les diffusent. Nous allons donc voir ce qu'ils en pensent. Malgré l'obligation pour eux de les utiliser pour être rentable et ne pas se faire concurrencer par d'autres pays, comme le Brésil, qui utilise les OGM pour produire plus.

a) Pourquoi ils utilisent ces produits ?

Date de création : 11/12/10

Nous allons avoir quelques éléments de réponses grâce à deux liens que je vous propose le site de Synagri et celui de l'INRA de Dijon.

http://rhone-alpes.synagri.com/synagri%5Csynagri.nsf/TECHDOCPARCLEF/00012103?OpenDocument&SOURCE=I


Il s’agit d’un compte-rendu d'une soirée débat avec des agriculteurs et des citoyens à la chambre d'agriculture de l'Ain. Les agriculteurs expriment leurs points de vus sur les produits phytosanitaires ou les « intrants » comme ils les surnomment. L’objectif étant de montrer qu’il ne faut pas stigmatiser leurs métiers ni ces produits.

CAROLE HERBAUX . Pourquoi les agriculteurs utilisent-ils des engrais et des produits phytosanitaires ? In : Synagri [en ligne]. Chambre de l’agriculture de l’Ain, 08/06/10. Disponible sur : alpes.synagri.com/synagri%5Csynagri.nsf/TECHDOCPARCLEF/00012103?OpenDocument&SOURCE=I (08/12/10)
.

Extrait : A partir notamment de 1850, où la société change, l’agriculture évolue pour répondre aux défis qui sont les siens : nourrir une population qui croît de plus en plus vite et dont les habitudes alimentaires changent. La productivité commence à augmenter, parallèlement à l’utilisation des engrais et des produits phytosanitaires. Après les 2 guerres, la volonté politique est claire : atteindre l’autonomie alimentaire, et produire davantage. Les progrès scientifiques en mécanique, génétique et chimique vont le permettre. Les années 80 marquent l’apogée de ce développement à outrance ; apparaissent alors un ensemble de contreparties liées à la qualité de l’eau, de la biodiversité, etc. Ces nouvelles données trouvent leur traduction dans les évolutions des politiques agricoles et des réglementations qui vont se succéder.

Le deuxième lien : http://www.dijon.inra.fr/la_science/mecanismes_de_defense_chez_les_plantes

Il s’agit d’un article publié par l’Institut National de la Recherche Appliquée de Dijon qui explique que les produits fongicides sont nécessaires à la culture de la vigne. En effet, cette plante est trop faible pour se battre toute seule et survivre. Il faudrait alors combiner en créant une particule pour protéger la plante plus une utilsation plus faible de fongicide.


XD, GS. Mécanismes de défense chez les plantes. In : Dijon. Inra [en ligne]. Inra, 24/05/06. Disponible sur : http://www.dijon.inra.fr/la_science/mecanismes_de_defense_chez_les_plantes

(09/12/10).


Extrait : La lutte contre les maladies des plantes est une préoccupation majeure de l’agriculteur. On estime que dans le monde 30% des récoltes sont détruites au champ ou lors du stockage par des agents phytopathogènes. L’application de fongicides constitue actuellement le principal moyen de protection des plantes. Cette stratégie est certes efficace mais les problèmes de pollution diffuse et de santé des applicateurs qui y sont liés sont de moins en moins tolérés par la société.


b) Leurs témoignages

Date de création : 10/12/10


video


Cette vidéo produite par le biais de l’organisme MSA (Protection sociale du monde agricole) montre trois courts témoignages. Ces témoignages sont exprimés par trois personnes appartenant au monde agricole qui expriment directement les effets sur la santé des produits phytosanitaires. Cette vidéo-témoignage nous montre l’impact des produits sur les premières personnes concernées les agriculteurs.


MSA. Témoignages d'agriculteurs. In : Dailymotion [en ligne]. Msa, 16/04/04. Disponible sur :

http://www.dailymotion.com/video/xcyz0a_temoignages-d-agriculteurs-sur-les_news (10/12/10).


Le site du MSA permet de comprendre ce que font réellement les agriculteurs avec ces produits : http://www.msa.fr/front/id/msafr/S1120156495483/S1120236351669/S1152198499640/publi_Phyt--39-attitude---observer,-alerter,-accompagner.html


Cet article publié par le MSA présente le dispositif qu’ils ont créé dans le but de surveiller la consommation des produits phytosanitaires, le Phyt’attitude.


C.WATIER. Phyt'attitude : observer, alerter, accompagner. In : MSA [en ligne]. MSA, 21/06/10. Disponible sur : http://www.msa.fr/front/id/msafr/S1120156495483/S1120236351669/S1152198499640/publi_Phyt--39-attitude---observer,-alerter,-accompagner.html (09/12/10).


Extrait : Phyt'attitude est un observatoire spécifique des risques liés à l'utilisation des phytosanitaires, unique en Europe. Sa vocation est de recenser les troubles de la santé signalés par tous les professionnels exposés (pas seulement les exploitants et les salariés agricoles) pour mieux cerner les effets aigus et subaigus de ces produits et à partir de là, développer la prévention individuelle en tenant compte du travail réel et améliorer la prévention collective par la remontée d'informations aux pouvoirs publics et aux fabricants.



3) Les rôles des associations environnementales

Photo libre de droits sur Flickr

Les associations environnementales sont nombreuses à militer contre les produits phytosanitaires. France Nature Environnement regroupe trois mille associations.

a) La recherche

Date de création : 08/12/10

Les associations environnementales militent pour le retrait total des produits phytosanitaires dans la mesure où cela ne doit plus polluer la planète.

Le site où il existe l'actualité sur l'environnement :
http://www.actu-environnement.com/ae/news/chercheurs-argentine-herbicide-glyphosate-embryons-MDRGF-10879.php4

Il s’agit d’un article qui énonce les recherches faites par des chercheurs argentins sur l’impact des produits phytosanitaires à partir de glyphosate. Ces produits créeraient des malformations sur les embryons des vertébrés.


RACHIDA BOUGRIET . Les herbicides à base de glyphosate auraient un impact sur les embryons, selon des chercheurs argentins. In : Actu-Environnement [en ligne]. Actu-environnement, ?. Disponible sur : http://www.actu-environnement.com/ae/news/chercheurs-argentine-herbicide-glyphosate-embryons-MDRGF-10879.php4 (25/11/10).


Extrait : Principale matière active notamment du Roundup de Monsanto, le glyphosate est classé ''dangereux pour l'environnement'' et les milieux aquatiques par les autorités européennes. Il est également soupçonné d'être un perturbateur endocrinien.

b) Dénoncer

Date de création : 11/12/10

http://www.fne.asso.fr/fr/themes/sub-category.html?cid=13

C’est un article publié par France Nature Environnement qui regroupe plus de trois mille associations environnementales. Le but est de dénoncer, le style est plutôt vindicatif afin d’interdire l’utilisation de tous les produits pour protéger l’environnement et la santé de tous.


Extrait : En matière de pesticides, la France est le 3ème consommateur mondial et le 1er consommateur européen ! Ces substances (fongicides, herbicides, insecticides, etc.) se retrouvent partout : dans nos aliments, dans l’eau des rivières et dans l’eau souterraine, dans l’air, dans les sols, dans la biomasse vivante et morte, dans le sang et le lait maternel...




4) Autres acteurs

Photo libre de droits sur Flickr
Les produits phytosanitaires touchent plusieurs catégories d'organisations. Nous allons voir lesquels.

a) Le Gouvernement

Date de création : 13/12/10

http://www.gouvernement.fr/gouvernement/le-plan-pour-la-reduction-des-produits-phytosanitaires

Il s’agit d’une dépêche du site officiel du Gouvernement expliquant le projet du Gouvernement concernant la réduction des produits phytosanitaires dans l’agriculture d’ici 2018 à la suite du Grenelle de l’environnement.


PORTAIL DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS. Le plan pour la réduction des produits phytosanitaires. In : Gouvernement [en ligne]. Gouvernement, 10/09/08. Disponible sur : http://www.gouvernement.fr/gouvernement/le-plan-pour-la-reduction-des-produits-phytosanitaires (10/12/10).


Extrait : A la suite du Grenelle de l'environnement, le Président de la République a confié au ministre de l'agriculture et de la pêche l'élaboration d'un plan de réduction de 50% de l'usage des pesticides, si possible dans un délai de dix ans.

b) L'europe



Date de création : 13/12/10



www.jurisint.org/pub/06/fr/doc/C05.pdf

C’est un dossier sous format pdf qui stipule toutes les normes et les règlementations concernant la vente des produits phytosanitaires. Il s’agit des règles internationales et des accords sur les Obstacles Techniques au Commerce (OTC).


Extrait : L’expression “règlement sanitaire” désigne les règlements dont l’objectif fondamental est de garantir l’innocuité des produits alimentaires ou de prévenir l’entrée dans un pays de maladies transportées par des animaux. Lorsque l’objectif est d’éviter que des plantes importées n’introduisent dans le pays des maladies des végétaux, on parle de “règlement phytosanitaire”.

Photo libre de droits sur Flickr

c) Autres organismes

Date de création : 10/12/10

Un des organismes qui s'intéresse de près aux produits phytosanitaires est l’Union des Industries de la Protection des Plantes (UIPP) voici le document pdf qu'ils ont publié sur le site :


http://www.info-pesticides.org/Espace-professionnel?utm_source=google&utm_medium=cpc&utm_campaign=cpc09&gclid=CLW20N_k36UCFdVr4wodkEAT4A


Il s’agit du rapport d’activité 2009/2010 publié par l’Union des Industries de la Protection des Plantes (UIPP). Ce dossier comporte une interview croisée entre l’ancien directeur et le futur de l’UIPP plus toutes les actions liées aux produits phytosanitaires. Leurs points de vue peuvent paraître contradictoires, en effet ils souhaitent bénéficier d’une meilleure productivité de l’agriculture pour ne pas rester à l’écart au niveau international mais pour cela il faut utiliser les produits phytosanitaires. Alors que ces produits endommagent considérablement l’écosystème. Ils veulent une utilisation règlementée par l’Etat bien que la France soit le plus gros consommateur en Europe de ce genre de produits.

BYTHEWAYCREACOM. La culture ne vit que de progrès. In : Info-pesticides [en ligne]. Uipp. Disponible sur : http://www.info-pesticides.org/Espace-professionnel?utm_source=google&utm_medium=cpc&utm_campaign=cpc09&gclid=CLW20N_k36UCFdVr4wodkEAT4A (10/12/12).

Extrait : Au-delà du retard climatique du 1er trimestre 2010 (froid et sec) et de la pression parasitaire (adventices et maladies) faible qui en a découlé, non seulement certains des facteurs qui avaient expliqué le retrait sur l’année civile 2009 ont perduré, mais d’autres ont émergé pour accentuer les conditions d’une baisse significative des ventes de produits phytopharmaceutiques sur la campagne en cours : la situation financière des agriculteurs devient critique sur de nombreuses filières, en particulier, sur les cultures pérennes (arboriculture, vignes, légumes) et sur les grandes cultures. Le dispositif, prévu par le Gouvernement, constitué en particulier d’aides et de prêts à taux bonifiés, sera-t-il suffisant pour compenser le manque à gagner ?

II Les impacts sur l'environnement et la santé

Photo libre de droits sur Flickr
Les impacts sur la santé et l'environnement sont bien sûr les questions fondamentales à se poser pour tous les consommateurs. Nous allons donc voir ce que pensent différents organismes de tout cela. Puis, les précautions d'emploi.